Ma Photo

Abonnement

Mon Viadéo

Le blog du Monde selon Christian

« Internet, Créateur de Valeur Relationnelle... | Accueil | La parole est aux chefs d'entreprise »

17 novembre 2006

Commentaires

Jean-Marie

Je ne suis pas sûr que passion et courage soient pour autant antinomiques: j'ai pour ma part plus l'impression qu'ils sont deux qualités nécessaires pour entreprendre en France aujourd'hui. Pour ma part, je parlerais plus de réalisme que de courage. Je suis moi-même entrepreneur, avec plusieurs créations successives à mon actif dans différents domaines. J'ai suffisamment fréquenté les salons et associations liés à la création d'entreprise pour avoir vu beaucoup de projets peu mûris et réfléchis, et encore plus engagés par dépit. C'est à mon avis surtout là que le bas blesse actuellement: la situation à l'égard de l'emploi en France particulièrement chez les jeunes a créé une nouvelle voie menant à la création d'entreprise, celle du dépit. Ceux qui ne trouvent pas de débouchés sur le marché de l'emploi se tournent vers la création d'entreprise afin de sortir à tout prix de l'inactivité. Je renvoie à ce titre à la récente étude de l'INSEE qui chiffre à 33% l'augmentation de la création d'entreprise sans salariés depuis 2002. Il ne s'agit pas tant de la disponibilité des aides qui entre en jeu, la France est plutôt bien lotie dans le domaine par rapport à d'autres pays, mais plutôt d'une complexité et d'une lourdeur administrative qui nécessitent pour tout projet un niveau de réalisme élevé. Il en va de même pour les charges, elles sont indéniablement élevées en France, et il s'agit là d'une donnée à clairement prendre en compte dans tout projet de création. Le rapport "Doing Business 2006" de la Banque Mondiale classe la France à la 44ème position parmi 155 pays en ce qui concerne la facilité de création d'entreprise, derrière la plupart des pays de l'OCDE, à partir de neufs groupes d'indicateurs dans les domaines administratifs, sociaux, fiscaux, etc. La passion est nécessaire, et doit être à mon sens à l'origine de tout projet. Mais le courage, que je requalifierais pour ma part en réalisme, doit également être présent, en particulier pour ceux qui passent du statut de salarié (ou a fortiori de chômeur) à celui d'entrepreneur. C'est pourquoi je ne tancerais pas pour ma part les articles et témoignages qui abondent dans ce sens, ils sont malheureusement à mon avis le reflet d'une indéniable réalité.

En note de fin, félicitations pour votre blog et merci pour vos très intéressants témoignages. Vous ne manquez pour votre part visiblement pas de courage et surtout de passion, et je vous souhaite le meilleur pour la suite.

Christian Bodier

Merci pour votre commentaire très intéressant. J'apprécie votre regard sur le sujet et Bravo pour votre Blog et ZS2 Creative.
Du courage c'est vrai il en faut sur notre futur projet.

CMO

Les articles de ce genres sont malheureusement le reflet d'une certaine réalité. Actuellement au chomage & en cours de création ou plutot en cours de projet, je me heurte à une réalité économique.
Oui il faut savoir prendre des risques.
Oui il faut aimer les challenges.
Oui il faut oser.
Mais il faut également un dose de courage immense car même pour créer il faut un peu de monnaie. Pour ma part j'apporte 33 % du besoin, mais j'ai énormément de mal à faire financer le reste.(sachant que le montant ne dépasse pas 50 k€).
Oui je suis pret à prendre un risque (caution ou autres)
Oui je suis pret à oser
Oui ce challenge je le veux
Mais sans courage j'aurai baissé les bras.
Une seule remarque, pour enteprendre il vous manque un élément : LA CHANCE. (je pense qu'il en faut un peu. Non?)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.